Olivier Olindo Architecte

AccueilLes agencesOlivier Olindo Architecte

Olivier Olindo

Partager sur

Diplômé de l’Ecole d’Architecture de Paris-La Villette en 2007, j’ai fondé mon agence en 2008 après une courte expérience en agence, où j’ai appris à développer une architecture à la fois discrète et sensible, respectueuse du lieu et de ses usages.
Si l’architecture doit aujourd’hui faire face à des défis accrus dans des environnements urbains denses où la demande de logements se fait pressante, sans doute ne doit-elle pas s’oublier elle-même : à la recherche de la plus grande simplicité possible, l’architecte doit venir donner vie à un espace qui trouve son individualité dans son histoire mais aussi dans ses usages. C’est précisément ce qui motive ma démarche.
Bâtisseur, je me conçois avant tout comme un médiateur entre un lieu et des habitants : lorsque ces deux acteurs se rencontrent, l’architecte se retire sur la pointe des pieds et s’efface derrière l’évidence de la réalisation finale. C’est dans ce paradoxe évident que réside, à mes yeux, l’humilité de l’architecte.

Galerie :

  • deux maisons mitoyennes à Enghien-les-Bains (95) en structure bois.
  • Extension d'une maison individuelle à Boissise-le-Roi (77)
  • Rénovation d'une maison à Fontenay-sous-Bois (94).
  • Excavation d'une maison individuelle à Maisons-Laffitte (78)
  • Aménagement d'une terrasse au centre de Paris (75004)
  • Rénovation totale d'un appartement à Suresnes
  • Transformation d'une grande de 240m² en habitation vers Rampillon (77)

Ce que nous vous avons préparé pour les journées portes ouvertes :

Nous allons créer une « Petite Architecture Citoyenne », PAC, un « totem végétal » qui sera sur le domaine publique. Cette PAC est là pour représenter le lien entre l’architecture et le paysage mais aussi comment intégrer l’architecture à la ville.

Trop souvent, les travaux, l’histoire, les informations d’un quartier passent inaperçus aux yeux des habitants. A contrario, par manque de communication, ils peuvent devenir leurs ennemis.

Alors que faire ?

À la suite de ce constat, j’ai commencé à réfléchir à cette « petite architecture citoyenne », la « PAC ».

Comment informer sans harceler l’habitant ? Comment se repérer durant les différents phasages de démolition / construction / d'information ? Comment rendre accessible un territoire en devenir comme c’est le cas dans le marais à ce jour ? Et surtout comment intéressé et faire participer la population d'une façon différente des réunions souvent organisées ?

Une installation éphémère, mais pouvant s’installer durablement, démontable facilement et rapidement, appropriable par les habitants, reconnaissable par tous, écologique, pédagogique… Voici les données auxquelles la « PAC » doit répondre et auxquelles je me suis attaché tout au long de notre travail.

Comme un totem, j’ai imaginé cette structure en bois, d’une architecture reconnaissable de tous par sa forme, sa simplicité et recouverte d’une végétation abondante sans entretien particulier. La végétation deviendra de plus en plus dense et commencera à coloniser entièrement la structure, des panneaux sur les différentes espèces de plantes pourront être installés.

De la même façon, elle pourra accueillir des toiles pour informer (association...), cultiver (des expositions temporaires) et pourra servir de repère dans le quartier. Elle sera un support d’informations pour la mairie, ou encore pour les commerces.

Pas besoin d’entretien spécifique, le bois sera traité en fonction et se patinera au fil du temps. Pour la végétation, le choix s’orientera sur des plantes vivaces à floraison longue.

L’activité autour du totem sera une activité pour les enfants principalement. Je propose de recréer ce totem pour les enfants et sera fait par les enfants en miniature / maquette. Chaque enfant partira avec son totem et une fleur. Mais l'idée est aussi de faire participer les enfants par l'écriture et le dessin et aussi participer à la mise en œuvre de la végétation sur le vrai totem afin de les initier autant à l’art de bâtir mais aussi l’art de fleurir.

  • On a hâte de vous rencontrer !
  • Olivier Olindo Architecte

    Activité accessible aux personnes à mobilité réduite

    Type d'activité : portes ouvertes

    Vendredi 19 octobre : matin, après-midi, soir
    Samedi 20 octobre : matin, après-midi, soir

    28 beautreillis 4ème étage - 75004 Paris